mercredi 11 juin 2014

Première peinture

L'indulgence des premières peintures qui nous demeurent chères par leur simplicité, celle-là même que nous devrions toujours garder.

Le jour où on la termine, elle est géniale, elle nous donne envie de continuer, et nous faisons mieux, nous repoussons nos limites.

Avec le temps, sa beauté est notre nostalgie et une évidence que nous avions en nous, nulle question, juste des certitudes, et pourtant...



"L'arbre libéré",
œuvre de Xavier Pérez,
Mai 2013

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre message